La Perche Pagaie

Accueil » Espèce du mois » La Perche Pagaie

22

Oct 2012

La perche pagaie (Lutjanus gibbus), ou vivaneau bossu, est un poisson très coloré de Polynésie. Elle est connue sous le nom de taea en Maori. Cette espèce de la famille des Lutjanidae présente une coloration allant du gris au rosé avec des marquages jaune vif sur la tête, l’opercule et la base des nageoires pectorales.

Ses nageoires sont, quant à elles, rouge sombre avec un petit trait blanc qui délimite leur extrémité. A l’état juvénile, ces perches présentent une robe essentiellement grise et bleutée beaucoup moins clinquante qu’à l’âge adulte. La perche pagaie possède une queue fourchue avec deux lobes arrondis. Son museau élancé lui donne un air plutôt curieux, comme s’il s’apprêtait à vous embrasser. Son corps atteint une taille maximale de 50 cm à l’âge adulte.

Palanquée à Moorea

La perche pagaie
ou ‘Taea’ en Maori

Au début de leur existence, les vivaneaux juvéniles vivent solitaires dans les herbiers marins où ils se nourrissent de plancton. Arrivés à l’âge adulte, les individus se regrouperont alors en bancs près des côtes et des récifs. Le vivaneau pagaie peut vivre à des profondeurs allant jusqu’à 150 mètres. Regroupés en bandes de plusieurs centaines d’individus, les vivaneaux sont carnivores et se nourrissent de poissons et crustacés malgré leur absence de dents. Plutôt immobiles en journée, les perches chassent essentiellement la nuit comme beaucoup de poissons.

“ On associe la perche pagaie à un risque d’infection à la ciguatera (Intoxication alimentaire par la chair de poisson), c’est pourquoi elle est très peu pêchée localement. ”

Durant la période de reproduction des perches pagaies, entre décembre et janvier, on assiste à des rassemblements très impressionnants de milliers de perches qui descendent les passes des atolls. Celles-ci sont souvent accompagnées par de nombreux requins de toutes sortes rassemblés pour l’occasion. Les femelles lâchent alors leurs ovules tandis que les mâles les fécondent, toute cette chorégraphie est rythmée par les mouvements des prédateurs et du courant.

La perche pagaie se rencontre dans l’océan Pacifique mais également dans la mer Rouge et l’océan Indien. En Polynésie française, on associe la perche pagaie à un risque d’infection à la ciguatera (Intoxication alimentaire par la chair de poisson), c’est pourquoi elle est très peu pêchée localement. Ainsi, très abondante notamment dans l’archipel des Tuamotu, vous pourrez rencontrer cette espèce se déplaçant en bancs énormes à l’entrée des passes, particulièrement celle de Garuae à Fakarava qui est la plus large de Polynésie.

© Photos : V.Truchet, P.Joachim

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Stage Vacances Multi-Activités

Pendant les vacances scolaires, le centre TOPDIVE de Tahiti vous propose des stages multi-activités pour les enfants de 6 à 12 ans.Dates des prochains stages :Du 29 juin au 03 Juillet 2015Du 06 au 10 Juillet 2015Du 13 au 17 Juillet 2015Du 20 au 24...

Un savoir-plongée qui ne s’improvise pas

1994 – Paul Ramos ouvre “Ibiza Diving” en Espagne où il développe son concept “confort / service / sécurité“. 2006 – Une nouvelle aventure commence en Polynésie. Paul reprend le Bathy’s Club de MOOREA et y transpose son concept. 2008 – Ouverture des...

Tiki à Moorea

Trois amis espagnols viennent me rejoindre à Moorea pour quelques jours de vacances. Ce sont d’excellents plongeurs et je demande tout naturellement à François, le chef de centre de TOPDIVE Moorea, de nous emmener sur une belle plongée.

Le grand barracuda

Le Grand barracuda (Sphyraena barracuda) fait un peu figure de géant dans la famille des barracudas. Grand de près de 2 mètres, c’est le plus impressionnant du groupe. Ce poisson tout en longueur peut peser jusqu’à 50 Kg. Avec une coloration gris...
Share This