Le grand barracuda

Accueil » Espèce du mois » Le grand barracuda

23

Juil 2014

Le Grand barracuda (Sphyraena barracuda) fait un peu figure de géant dans la famille des barracudas. Grand de près de 2 mètres, c’est le plus impressionnant du groupe. Ce poisson tout en longueur peut peser jusqu’à 50 Kg. Avec une coloration gris argentée et quelques barres sombres sur les flancs, il faut avoir une vue bien acérée pour pouvoir le dénicher dans le bleu de l’océan.

Les barracudas adultes possèdent des tâches noires caractéristiques disposées sur les flancs et la partie arrière du corps qui permettent, tel l’aileron d’un dauphin, d’identifier chaque individu. Avec une large dentition forte et apparente, il semble avoir autant d’appétit que le suggère un célèbre tube des années 80. En effet, sa mâchoire inférieure proéminente lui confère un aspect très agressif.

Le Grand barracuda vit dans les eaux tropicales de tous les océans. On le rencontre dans les eaux de surface, il fréquente ainsi aussi bien la pleine mer que les eaux sombres des ports. Solitaire à l’âge adulte, les jeunes barracudas forment parfois de petits groupes afin d’améliorer leur chance de survie en océan. Le Grand barracuda adulte possède peu de prédateurs naturels. Les jeunes, quant à eux, peuvent être victimes des thons géants et autres requins.

“ D’un tempérament très curieux, il s’approche souvent des plongeurs et surtout de leurs bulles. ”

Avec une forme de torpille, le barracuda attaque ses proies de manière fulgurante. Il peut ainsi atteindre une vitesse maximale de 45 Km/h. Il jongle aisément entre les profondeurs en gonflant et dégonflant sa vessie natatoire tel le gilet de flottabilité d’un plongeur. Ce prédateur diurne chasse à vue des petits poissons, des calmars, pieuvres et autres crevettes. D’un tempérament très curieux, il s’approche souvent des plongeurs et surtout de leurs bulles. Il peut devenir légèrement agressif s’il perçoit un soupçon de provocation chez l’homme.

En Polynésie, le barracuda est peu pêché à cause de sa chair qui peut contenir la toxine de la Ciguatera. De ce fait, vous aurez la chance d’observer de nombreux spécimens dans nos eaux chaudes du Pacifique Sud… en vous souhaitant une belle rencontre avec ces impressionnants prédateurs !

© Photos – T.Kotouc

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Nager avec les baleines à Tahiti, un privilège unique mais avec certaines règles à respecter

Vous voulez vivre une expérience unique avec les baleines à Tahiti ? Le “whale watching” à Tahiti est une activité exceptionnelle ! Vous pourrez observer les baleines et également nager avec elles. Depuis 2002, une loi de pays a fait de la Polynésie Française l’un des plus grands sanctuaires pour les cétacés au monde, et les règles d’approche et de mise à l’eau sont réglementées.

Stage Vacances Multi-Activités

Pendant les vacances scolaires, le centre TOPDIVE de Tahiti vous propose des stages multi-activités pour les enfants de 6 à 12 ans.Dates des prochains stages :Du 29 juin au 03 Juillet 2015Du 06 au 10 Juillet 2015Du 13 au 17 Juillet 2015Du 20 au 24...

Un savoir-plongée qui ne s’improvise pas

1994 – Paul Ramos ouvre “Ibiza Diving” en Espagne où il développe son concept “confort / service / sécurité“. 2006 – Une nouvelle aventure commence en Polynésie. Paul reprend le Bathy’s Club de MOOREA et y transpose son concept. 2008 – Ouverture des...

Tiki à Moorea

Trois amis espagnols viennent me rejoindre à Moorea pour quelques jours de vacances. Ce sont d’excellents plongeurs et je demande tout naturellement à François, le chef de centre de TOPDIVE Moorea, de nous emmener sur une belle plongée.

Share This