Le Napoléon

Accueil » Espèce du mois » Le Napoléon

18

Mai 2012

Véritable mastodonte sous-marin, le napoléon (Cheilinus undulatus) est le plus grand des labres. Appelé aussi Mara en Polynésie, il peut atteindre un poids impressionnant de 200kg et une taille de 2,3m. Vivant au moins 30 ans, le napoléon est identifiable par ses épaisses lèvres, ses écailles larges, sa queue arrondie et ses yeux très mobiles.

Il peut changer de couleur au cours de sa croissance et selon son lieu de vie. Les spécimens d’un âge élevé développent une bosse frontale proéminente qui caractérise cette espèce. Observable principalement à proximité des pentes récifales coralliennes, le napoléon est présent dans les eaux de l’océan Indien, de l’océan Pacifique et celles de la mer Rouge.

 

Palanquée à Moorea

Le poisson Napoléon
Cheilinus undulatus ou ‘Mara’ en Tahitien

On dit parfois que l’abondance de cette espèce donnerait une indication sur l’état du système corallien de la zone. En effet, une concentration importante de napoléons serait le signe prometteur d’un récif encore intact et en bonne « santé ». Poisson plutôt solitaire, le napoléon apparaît comme territorial puisqu’il vit dans une cavité du récif à laquelle il semble rester fidèle toute sa vie. Son goût pour la solitude n’empêche cependant pas certains individus, plus « aventureux », de posséder un véritable harem de femelles. Avec une denture puissante, le napoléon se nourrit de mollusques, crustacés et autres oursins qu’il trouve généralement à proximité de son abris. Formidable outil de chasse, sa bouche protractile (qui se projette vers l’avant) et son aspiration puissante lui permettent de capturer des proies à distance comme des petits poissons malchanceux. C’est un chasseur hors pair et vif comme l’éclair.

“ Il faut savoir que, comme d’autre espèces pélagiques (mérou…), beaucoup de napoléons sont hermaphrodites protogyne: ils naissent femelles pour se transformer plus tard en mâles. Chaque individu atteindra sa maturité sexuelle autour de 5 ans. ”

Le napoléon est un animal peu farouche avec les plongeurs qui viennent l’observer, il se rapproche même souvent d’eux, poussé par sa curiosité. Cette curiosité même qui met cette espèce en danger face aux menaces qui la guette : chasseurs et prédateurs naturels. Cet impressionnant poisson est un show à lui tout seul, une véritable attraction sous-marine à observer. Totalement inoffensif, vous aurez la chance de le croiser en grande concentration dans l’archipel des Tuamotu.

© Photos : V.Truchet, P.Joachim, T.Kotouc, Girardot

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Stage Vacances Multi-Activités

Pendant les vacances scolaires, le centre TOPDIVE de Tahiti vous propose des stages multi-activités pour les enfants de 6 à 12 ans.Dates des prochains stages :Du 29 juin au 03 Juillet 2015Du 06 au 10 Juillet 2015Du 13 au 17 Juillet 2015Du 20 au 24...

Un savoir-plongée qui ne s’improvise pas

1994 – Paul Ramos ouvre “Ibiza Diving” en Espagne où il développe son concept “confort / service / sécurité“. 2006 – Une nouvelle aventure commence en Polynésie. Paul reprend le Bathy’s Club de MOOREA et y transpose son concept. 2008 – Ouverture des...

Tiki à Moorea

Trois amis espagnols viennent me rejoindre à Moorea pour quelques jours de vacances. Ce sont d’excellents plongeurs et je demande tout naturellement à François, le chef de centre de TOPDIVE Moorea, de nous emmener sur une belle plongée.

Le grand barracuda

Le Grand barracuda (Sphyraena barracuda) fait un peu figure de géant dans la famille des barracudas. Grand de près de 2 mètres, c’est le plus impressionnant du groupe. Ce poisson tout en longueur peut peser jusqu’à 50 Kg. Avec une coloration gris...
Share This