Le Requin Tapete

Accueil » Espèce du mois » Le Requin Tapete

27

Mar 2012

Squale à l’allure tranquille, le requin à pointe blanche du récif (Carcharhinus albimarginatus) appelé communément tapete en Polynésie est la rencontre typiquement recherchée par les plongeurs qui se rendent à Rangiroa.

Imposant spécimen pouvant atteindre 3 mètres de long pour un poids avoisinant les 160 kg, le tapete est reconnaissable par ses nageoires pointues bordées d’une marque blanche apicale et par sa robe grise. Comme pour de nombreuses espèces animales, la femelle est souvent plus imposante que le mâle.

Palanquée à Moorea

Le requin à pointe blanche du récif
Carcharhinus albimarginatus – appelé communément Tapete en Polynésie

Cette espèce typique de l’atoll de Rangiroa est aussi observée dans l’océan Atlantique, l’océan Indien et la Mer Rouge. Elle est généralement rencontrée à l’extérieur des passes, à proximité des tombants des récifs et des hauts-fonds. Très rarement à de faibles profondeurs, le requin à pointe blanche du récif évolue entre 100 et 800m de fond et ne remonte que s’il y voit un intérêt « alimentaire ». Ce requin puissant et effilé se nourrit essentiellement de poissons des profondeurs et à l’occasion de raies, petits requins et autres céphalopodes. Ce modèle d’hydrodynamisme semble posséder un territoire donné, théorie que les biologistes tentent encore d’appuyer. En ce qui concerne sa reproduction, le requin tapete possède une durée de gestation d’environ un an au terme de laquelle 1 à 11 jeunes requins de 55 à 80 cm verront le jour.

“ Pour rencontrer le requin Tapete en Polynésie il vous faudra plonger aux passes d’Avatoru et de Tiputa à Rangiroa. ”

Nous n’en connaissons encore que très peu sur ce requin des profondeurs : il rejoint rarement la surface et offre donc peu d’opportunités pour en apprendre d’avantage sur ses us et coutumes.

Aujourd’hui, les plongeurs de Rangiroa doivent même ruser pour pouvoir l’observer. En effet, ils utilisent un stratagème qui semble simple. Celui-ci consiste à stimuler l’intérêt du squale en émettant un bruit sous l’eau. Ce bruit est provoqué par le choc de deux cailloux frappés entre eux sous l’eau par le moniteur de la plongée. Avec beaucoup de chance, ce son éveille l’appétit du squale qui, intrigué, n’hésitera pas à approcher les plongeurs qu’il ne craint pas… Il ne manque plus aux plongeurs qu’à observer le ballet aquatique qui est donné.

© Photos : V.Truchet, G.Lecoeur, S.Girardot

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Stage Vacances Multi-Activités

Pendant les vacances scolaires, le centre TOPDIVE de Tahiti vous propose des stages multi-activités pour les enfants de 6 à 12 ans.Dates des prochains stages :Du 29 juin au 03 Juillet 2015Du 06 au 10 Juillet 2015Du 13 au 17 Juillet 2015Du 20 au 24...

Un savoir-plongée qui ne s’improvise pas

1994 – Paul Ramos ouvre “Ibiza Diving” en Espagne où il développe son concept “confort / service / sécurité“. 2006 – Une nouvelle aventure commence en Polynésie. Paul reprend le Bathy’s Club de MOOREA et y transpose son concept. 2008 – Ouverture des...

Tiki à Moorea

Trois amis espagnols viennent me rejoindre à Moorea pour quelques jours de vacances. Ce sont d’excellents plongeurs et je demande tout naturellement à François, le chef de centre de TOPDIVE Moorea, de nous emmener sur une belle plongée.

Le grand barracuda

Le Grand barracuda (Sphyraena barracuda) fait un peu figure de géant dans la famille des barracudas. Grand de près de 2 mètres, c’est le plus impressionnant du groupe. Ce poisson tout en longueur peut peser jusqu’à 50 Kg. Avec une coloration gris...
Share This